Live report : Ico à la Cigale

Ico 2020

Hier soir à Paris s’est produit Ico. Artiste belge en pleine ascension révélé par ses #capsules, Ico lance sa tournée suite à la sortie de son album premier album Petit Con, en novembre 2019. Ses morceaux empruntent au hip-hop et rappellent fortement les prods américaines. Entre blagues et véritables sujets de société, les sujets de ses textes sont très variés. Le tout en français sur une maîtrise impeccable de son flow unique qui apporte à la musique urbaine une nouvelle sonorité. C’était sa toute première scène dans la capitale. Si avant d’en apprendre davantage sur le concert vous voulez avoir une idée plus précise de qui peut bien être Ico, je vous laisse cliquer ici pour lire mon article sur un de ses morceaux.

La première partie était assurée par Ary, qui se trouve être le frère d’Ico. On a pu le découvrir sur des morceaux comme La plus belle ou Van Dijck pour ne citer qu’eux. Je n’ai pas été particulièrement enthousiaste par rapport à sa musique mais l’ambiance était au rendez-vous. Juste avant Ary, un DJ nous a fait patienter sur des hits à base de Drake, Migos ou encore Damso. C’était un très bon DJ, l’atmosphère était bien plantée mais je ne comprends toujours pas le concept ni le rapport avec le concert. Ca faisait plus boîte de nuit qu’autre chose.

Ico sur scène, c’est un véritable show. Ce concert est le genre ou tu n’as pas besoin de te demander si c’est bien ou pas. Il ne t’en laisse pas le temps. Energie communicative, mise en scène, invités surprises, interaction avec le public, tout y est on ne s’ennuie pas une seconde. Ico chante et bouge comme une rockstar, lunettes de soleil et tenue assortie inclues. Il n’oublie pas ce qui selon moi fait la différence après son talent : son humour. Il en use sans trop en faire non plus, juste assez pour nous captiver davantage et marquer sa signature.

Il ne faut pas pour autant confondre le spectacle avec un one-man show. Lorsqu’il entame Dédicace le premier morceau du concert et de son album, on sent immédiatement que l’on est pas venu juste pour pousser la chansonnette dans une ambiance sympa. La puissance et l’énergie du jeune artiste nous touchent en un éclair et on entre dans un concert aux airs de trap ou de hard rock dès le premier couplet. Ico nous a bien chauffés jusqu’à nous rendre impatients après environ vingt minutes d’attente entre lui et la première partie, mais une fois sous les projecteurs, tout le monde a répondu présent.

Voici une photo du concert que j’ai prise tant bien que mal, vous m’en excuserez.

Ico 2020

Dédicace, Stéphanie, Siri 2, Samantha ou Koh Lanta font partie des titres interprétés. Dans la fosse, on avait l’impression d’avoir les pieds sur un trampoline tant le sol vibrait sous le public déchaîné. Les inévitables bousculades se sont produites, pas que ce soit quelque chose que j’apprécie particulièrement. Quelques invités ont fait leur apparition bien que je n’y vois pas toujours un intérêt. Pour cause, justriadh, star des réseaux sociaux, acteur, comédien en faisait partie. Il a certes participé à une des #capsules d’Ico Rebeu fragile, mais pas en tant que chanteur, je ne voyais donc pas l’utilité de sa présence au concert. La venue de Lousra par contre, une jeune artiste qui avait fait un featuring avec Ico sur sa #capsule Petit Papillon était très plaisante.

Le public était extrêmement varié, il y avait une majorité de garçons mais au niveau de la tranche d’âge on pouvait voir autant de jeunes de treize quatorze ans que d’autres de vingt-cinq. Plus que réceptifs, dans la salle de la Cigale qui était plutôt petite, les gens étaient définitivement présents. Le moindre mot de chaque chanson était scandé par l’assemblée. Le morceau Tabasco a été repris à la fin du concert. Ico a même annoncé que s’il n’arrêtait pas le concert après ce titre, l’électricité serait coupée. Ce titre a donc clôturé le show dans un joyeux désordre : Ico et ses acolytes, dix personnes à peu près, ont envahit la scène en courant, sautant, chantant, et gesticulant de partout, avec l’imitation de l’ensemble de la salle. Une très belle manière de nous dire au revoir, et de marquer un autre point massue, dans l’ambiance générale du concert.

Vous l’aurez compris, je ne peux que vous recommander les concerts d’Ico (et sa musique bien entendu) qui enflamme la scène comme personne. Je n’ose même pas imaginer ce qu’il pourra nous présenter dans le futur, dans des salles plus grandes ou dans des festivals. Non seulement ce concert était un véritable succès mais en plus redécouvrir son album et ses autres projets sur scène avec lui était un vrai plaisir. Prenez vite vos places si vous voulez le voir en concert, sur sa tournée qui continue à travers la France. Je vous assure que vous ne serez pas déçus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.