Live report : Camille aux Franco’s de Montréal

Camille

Hier soir à Montréal, il y avait Camille au Théâtre Maisonneuve !

Comme c’est souvent le cas lorsque je vais en festival, je dois reconnaître que je connaissais vraiment très mal la musique de Camille, bien qu’elle soit une artiste incontournable de la scène française avec un univers complètement décalé, mais pleinement assumé. En fait, à part “Ta douleur”, son titre le plus connu, mais qui ne représente pas forcément sa musique, j’étais assez vierge de Camille.

C’est donc sans aucune attente particulière que je suis allé théâtre Maisonneuve dans le cadre des Francos de Montréal. Les festivals sont pour moi une superbe occasion de découvrir les artistes sur scène (je considère qu’il n’y a rien de mieux pour une première écoute). Même si les albums représentent beaucoup de travail, je trouve que c’est difficile d’y sentir vraiment l’univers et la personnalité d’un artiste ou d’un groupe.

Ma première surprise a été la configuration de la scène puisqu’il n’y avait qu’un seul piano accompagné de 2 percussionnistes et de trois choristes. Je me demandais comment tout cela allait sonner étant moi-même batteur, mais je dois avouer que le rendu final c’était assez impressionnant est extrêmement bien construit.

Comme je l’imaginais, le travail de mise en scène était très recherché avec des jeux de lumières, de costumes, de scénographie, etc. La scène est pour une Camille un véritable terrain de jeux dans lequel elle aime expérimenter et nous offre une véritable interprétation de sa musique comme j’en ai rarement vu. Même si les morceaux étaient tous différents dans leurs structures, chacun était percutant à sa manière.

Camille danse, joue, chante, cri, s’amuse, invite le public sur scène et accompagne ses musiciens dans la foule. La voir Camille sur scène m’a permis de prendre conscience que j’étais passé à côté d’une artiste hors-norme, capable d’offrir une musique minimaliste, presque tribale, incroyablement efficace. C’était une très belle rencontre qui m’a vraiment impressionnée. Bravo Camille !

Pour rappel, les Francos de Montréal continuent jusqu’au 16 juin avec une programmation très riche et de nombreux concerts gratuits ! Pour ma part, je serai samedi soir au concert de Brel Symphonique, mais je vous invite à consulter toute la programmation sur le site du festival : francofolies.com

Je profite également de l’occasion pour vous rappeler que notre “Guide de Survie du festivalier” est disponible sur Amazon Kindle, et que vous pouvez également le recevoir GRATUITEMENT en remplissant le formulaire qui se trouve sur votre droite dans la barre de menu pour les visiteurs utilisant un ordinateur, ou en dessous de cet article pour les visiteurs mobiles ou tablettes.

Ce guide pratique s’adresse à toute personne qui souhaite profiter pleinement des festivals de musique. Basé sur mon expérience personnelle et sur les différentes questions que j’ai pu recevoir au fil des années sur ce sujet, il recense de manière simple et ludique toutes mes astuces et vous accompagne pas à pas pour vous garantir une expérience inoubliable.

guide-de-survie-du-festivalier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.