Bilal Hassani, ou quand la musique permet de s’affirmer

Bilal-Hassani

Né à Paris, d’une famille originaire du Maroc (de la ville de Casablanca), Bilal Hassani vivra une enfance heureuse, proche de sa mère, qui l’initiera au chant et qui l’inscrira dans la foulée à des cours spécialisés en la matière, son père vit à Singapour, le jeune artiste a un frère ainé, Taha.

Sa douce enfance aura toutefois une ombre au tableau, lorsque Bilal subira le harcèlement scolaire de ses camarades, qui le considèrent ”trop efféminé”, les remarques dans le cadre de ce harcèlement sont le plus souvent de types homophobes. Bilal sera par la suite scolarisé dans un internat catholique, dont il aurait été renvoyé à cause de son homosexualité et de son aventure amoureuse avec un garçon de l’établissement.

Bilal Hassani lancera sa carrière d’artiste en 2016 avec son premier titre du nom Wanna Be; l’année antérieure, le chanteur, entraîné par l’un de ses amis (le chanteur et acteur Nemo Schiffman), avait déjà participé à la saison 2 de The Voice Kids.

En 2017, le jeune artiste fait son coming-out en tant que gay, la veille de la marche des fiertés à Paris, à laquelle il se rendra. Il est décrit comme queer. Bilal traite de l’homophobie dans certains de ses titres, et parvient à s’affirmer à travers la musique.

La célébrité de Bilal prend une ampleur phénoménale, lorsque le jeune homme, début 2019, annonce sa candidature pour l’Eurovision qui aurait lieu la même année; ce qui aurait pu se passer sereinement, sera en réalité un long moment de polémique et d’injures à l’encontre du jeune artiste: un vieux tweet de Bilal, publié en 2014 remonte à la surface, ce tweet apportait son soutien à l’humoriste d’extrême-droite et antisémite Dieudonné Mbala Mbala, Bilal accusait Israël de crime contre l’humanité dans ce même tweet, en surcroit à cette polémique, Bilal sera régulièrement menacé de mort et recevra nombreuses insultes. Bilal se prépare à présenter le titre et Roi à l’occasion de l’Eurovision (la même année, le jeune artiste sortira son tout premier album qu’il dénommera Kingdom et publiera plusieurs titres: Jaloux, Fais beleck, Je danse encore, Monarchie Absolue). L’Eurovision a finalement lieu, à Tel Aviv, en Israël, Bilal sera classé seizième sur vingt-six pays participants.

Bilal Hassani remportera une victoire, lorsqu’il sera désigné le hasard de la révélation francophone de l’année, lors des NRJ Music Award.

La carrière de Bilal continuera, et le chanteur se dressera notamment contre le harcèlement scolaire à travers le titre Tom.