Diam’s, ou une artiste politique accessible

Diam's

L’ancienne artiste de rap qui se faisait appeler Diam’s n’a nullement une vie simple, la quarantenaire a été diagnostiquée bipolaire et a dû être hospitalisé à de multiples reprises, côté amour, Diam’s est en couple marié avec l’ancien rappeur Franco-Tunisien Faouzi Tarkhani, avec qui elle a un enfant en commun (Abraham, un petit garçon). Diam’s est musulmane, religion à laquelle elle s’est convertie en 2008, elle affirme que la foi en l’islam lui a permis de traverser de nombreuses épreuves houleuses.

Diam’s est notamment célèbre pour son (ancienne) activité de rappeuse, elle a exercé de 1994 à 2012, de ces années de créations artistiques, sont sortis quatre albums musicaux (Premiers mandats, paru en 1999; Brut de femme, paru en 2003; Dans ma bulle paru en 2006; SOS paru en 2009).

Diam’s peut, sous un certain angle, être perçue comme une artiste dite engagée, dans son oeuvre Premier mandat  Diam’s a réalisé cette oeuvre, alors que la jeune artiste avait tenté sa chance en se présentant lors d’élections municipales, elle s’insurge vis-à-vis de la corruption politique: ”Mais leur jeu est tricard”, du manque de considération envers les populations relativement jeunes: ”Aucune aide à la jeunesse”, de l’inégalité sociale: ”Les droits de l’homme nous concernent tous”.

Les idéaux de Diam’s pourraient la rapprocher d’une certaine forme de populisme, à tendance conspirationniste, le combat politique de Diam’s est avant tout axé sur la problématique centrale de remettre la jeunesse au centre des préoccupations sociales, car, selon la rappeuse, la jeunesse a été délaissée par l’ensemble de la classe politique, Diam’s réaffirme son hostilité non pas envers une frange de la classe politique, mais bel et bien envers l’ensemble de la classe politique: ”Je laisse parler ma rage contre le politico”. Si elles doivent être classées sur le clivage, les idées de Diam’s semblent se rapprocher de la gauche.

Quelques années auparavant, Diam’s semblait bien plus nuancée quant à la politique, en effet, elle s’était engagée tout particulièrement contre l’extrême droite française dans son oeuvre musicale dénommée Marine, qui était alors sortie en 2004, dans cette chanson, Diam’s invitait justement son public à aller voter, à l’encontre du Front National, cette oeuvre musicale avait pour but de dénoncer tout particulièrement Marine Le Pen, qui à l’époque, commençait à faire son apparition sur la scène politique française, voici quelques extraits clés de l’oeuvre en question: ”Dans le pays de Marianne, il y a l’amour, il y a la guerre , mais aussi le mariage”, ”J’emmer…j’emmer…j’emmer…qui? Le Front National”, ”Viens faire un tour chez nous c’est coloré, c’est jovial”.

Aujourd’hui, Diam’s a mis un terme à son activité de chanteuse de rap, elle vit désormais en Arabie-Saoudite, elle y a déménagé en 2017, elle lance une papeterie.