Live report : Lynda Lemay à l’Olympia

lynda_lemay

Hier soir à Paris, il y a avait Lynda Lemay à l’Olympia !

Je n’ai aucun album de Lynda Lemay et je ne l’avais pas écouté ou entendu depuis une petite dizaine d’années je pense… En fait, c’est une artiste que j’apprécie surtout parce que sa musique est profondément ancrée dans mes souvenirs. Elle faisait partie de la bande-son de mes nombreuses virées en voiture avec mon amie Raphaëlle durant mes premières années à Paris. Du coup, lorsque Raf (pour les intimes) m’a invité au concert, autant vous dire que j’étais plus que ravi !

Après une course contre la montre dans les rues de paris pour arriver à l’heure (parce que Lynda Lemay n’a pas de première partie !!!). Nous voici donc dans la mythique salle parisienne archi pleine et plongé dans le noir, les yeux scotchés sur une scène redécorée en salle de classe et jardin d’école pour sa tournée “Feutres & Pastels”.

La première chose qui m’a frappé durant le concert, c’est l’aura que dégage la chanteuse. Dans un silence absolu, elle remplit la scène d’une chaleur incroyable sans utiliser d’artifices. Incroyable généreuse et très à l’aise sur scène, elle n’en a pas besoin.

Accompagnée de 3 musiciens discrets, mais indispensables, elle a su jongler de manière très habile entre les titres de son dernier album et des morceaux plus anciens, passant ainsi de chansons légères criantes des vérités qui vous provoqueront quelques rires gênés, à des chansons plus profondes, parfois même déchirantes. Car avec sa belle énergie et son franc parlé, Lynda Lemay n’hésite pas à aborder les sujets qui font mal et à exorciser ses propres souffrances, tout comme elle n’hésite pas à revoir certains de ces morceaux (je pense notamment à sa version revue et corrigée de son excellent titre “Au nom des frustrées” !)

Animant la soirée de quelques anecdotes pleines d’humour et de quelques fables aux morales inattendues, elle n’a pas eu peur de nous présenter ses toutes premières chansons et n’a pas hésité à laisser la scène à 2 amis lors du rappel, avant de descendre chanter au milieu du public pour clôturer ce concert de presque 3h et pas moins de 32 chansons !

À 47 ans, c’est une véritable performance qu’elle a d’ailleurs réalisée sans aucune difficulté (et sans boire une goutte d’eau). Lynda Lemay sur scène, c’est vraiment la grande classe ! Et si vous avez loupé les premières dates, il reste encore quelques places pour son dernier concert de ce soir 😉

Vous aussi vous étiez au concert ? N’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires !

En ce qui me concerne, mon prochain concert ce sera vendredi et ce sera les Rolling Stones. On se retrouve là bas ?

3 réflexions au sujet de « Live report : Lynda Lemay à l’Olympia »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.