Live report : The Darkness au Théâtre Corona

The Darkness

Hier soir à Montréal, il y avait The Darkness au théâtre Corona !

The Darkness, c’est mon coup de coeur de 2003… Eh oui, ça remonte à un bout ! Et pourtant je m’en souviens comme si c’était hier, ce fût une année assez riche pour moi et lorsque The Darkness est arrivé sur la scène internationale avec son premier album “Permission To Land” ce fut une grosse claque. Leur style rétro complètement assumé et leurs riffs puissants leur ont permis de se démarquer de la scène musicale de l’époque en proposer quelque chose de vraiment original.

Je n’ai pas suivi la carrière du groupe après ça, même si celui-ci est vraiment resté gravé dans ma mémoire, du coup lorsque j’ai vu qu’il passait à Montréal, j’étais très curieux de les découvrir sur scène. The Darkness joue tellement sur le rétro que le rendu devait forcément être plein de surprises et je peux enfin le confirmer aujourd’hui : c’est bien le cas !

J’ai pas mal trainé dans les festivals de Metal ces dernières années et comme beaucoup, je déplorais un peu le manque de nouveauté sur ce type d”évènement. C’est souvent les mêmes groupes que l’on voit en affiche d’une année sur l’autre… Une fois que vous avez vu Iron Maiden, Scorpions, Metallica, AC/DC, Ozzy Osbourne, Alice Cooper, Marilyn Manson, Aerosmith et compagnie, vous avez un peu fait le tour quand même. Découvrir The Darkness sur scène m’a fait prendre conscience qu’il y a bien une relève, certes plus discrète (ce n’est pas la même époque après tout), mais pourtant bien présente. À l’instar de Airbourne, The Darkness, joue des codes et de la nostalgie pour mettre en avant son style extrêmement efficace.

J’ai beaucoup aimé l’attitude de Justin Hawkins qui a pris beaucoup de temps pour raconter des blagues, échanger avec le public, prendre des cours de français, accorder aux photographes plus que les fameuses “3 premières chansons sans flash”, prendre un bain de foule, etc. Son attitude et son approche de la scène joue beaucoup sur la qualité du concert, car cela créé une ambiance décontractée qui change vraiment de ce que l’on peut voir habituellement.

On sent vraiment que The Darkness n’est pas venue pour nous faire un show historique ou une performance quelconque, avec eux c’est avant tout une histoire de partage. Ils sont avec nous pour passer une bonne soirée, rigoler et avoir du fun. Le groupe ne se prend vraiment pas au sérieux, même si celui-ci nous a offert une prestation sans faute.

The Darkness était donc une vraie belle surprise comme on aimerait en voir plus souvent. Le groupe adore ce qu’il fait, ça se voit et ça fait du bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.