Live report : Folk Alliance International à Montréal

folk-alliance-02

Il y a quelques jours, Montréal accueillait pour la première fois la convention Folk Alliance International.

Pour rappel, Folk Alliance International (anciennement Alliance nord-américaine de musique et de danse folklorique ) est une organisation à but non lucratif qui organise une conférence annuelle qui constitue le plus grand rassemblement au monde de l’industrie et de la communauté de la musique folk.

Les membres comprennent des maisons de disques, des éditeurs, des présentateurs, des agents , des gérants, des services de support à la musique, des fabricants et des artistes travaillant dans le secteur de la musique folk. Il s’agit de l’une des cinq plus grandes conférences musicales en Amérique du Nord.

La convention avait pris d’assaut le majestueux Hôtel Fairmont en plein coeur de Montréal. Et ce n’est rien de le dire, car avec plus de 2 400 participants en provenance de 35 pays, 75 exposants, 150 panels et ateliers, 180 vitrines officielles avec jury et plus de 3 400 vitrines privées tenues tard dans la nuit dans les chambres de l’hôtel on ne savait plus où donner de la tête !

J’ai eu quelques difficultés à m’y retrouver et je dois avouer avoir eu recours au point d’information à plusieurs reprises. Car si sur le papier tout est bien rangé, des plans et une application mobile sont à disposition, dans la vraie vie c’est quelque peu différent. Vous avez des sessions improvisées absolument partout : couloir, salles de conférences, espace commun, accueil, escalier, mezzanine, etc. Tous les murs de l’hôtel étaient recouverts d’affiches et le moindre espace disponible était envahi de CD, de plaquettes, de stickers, de flyers…

folk-alliance-01

En arrivant, j’avais un plan. Autant vous dire que rien ne s’est passé comme prévu et c’est tant mieux. 

Je vous en parlerai plus en détail prochainement, mais j’ai eu la chance de faire de belles rencontres et quelques sessions acoustiques dans l’hôtel et ses environs. En me promenant (perdant) dans les couloirs, j’ai eu le plaisir de me faire surprendre par des artistes tous aussi talentueux les uns que les autres, d’assister à des sessions live bouleversantes, de comprendre les enjeux de la musique folk d’aujourd’hui, de voir des chambres d’hôtel reconverties en salle de concert, de découvrir des artistes tels que Rainbow girls ou Melanie Brulée et d’en croiser d’autres que j’aime énormément tels que William Fitzsimmons, John Smith ou encore Graeme James.

Folk Alliance International ce n’est pas une convention, ce n’est pas un festival, ce n’est pas un concert, c’est l’incarnation vivante de ce qu’est et à toujours était la musique folk : un mélange d’émotions indescriptible et incompréhensible pour ceux qui n’ont pas eu la chance de les vivres.

Folk Alliance International c’est LE temple de la folk. Je pourrais vous écrire des pages sans parvenir pour autant à vous partager mon expérience. D’ailleurs je ne suis pas certain d’en avoir envie. Il y a aussi des choses que l’on aime garder pour soi…

Je vais tout de même vous partager une découverte originale avant de vous laisser, celle de la rencontre entre le bluegrass et le hip-hop. Ça s’appelle Gangstagrass et c’est probablement la meilleure chose que vous écouterez cette année :

Une réflexion au sujet de « Live report : Folk Alliance International à Montréal »

  1. Ping : Découvrez ma session acoustique avec Melanie Brulée - Hier Soir à Paris, Demain à Montréal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.