Live report : Eels au Trianon

Eels

 Hier soir à Paris, il y avait Eels au Trianon !

Groupe assez discret au final, ils ont fait plusieurs dates sold out sur Paris, et n’ayant pas de place j’étais d’ailleurs parti pour faire l’impasse dessus pour cette année… Mais c’était sans compter sur mon amie Vanessa qui a réussi à nous dégoter des places à la dernière minute (merci à elle pour l’invitation !).

Pour cette deuxième et dernière date sur Paris, le groupe était très en forme. Tous vêtus d’un bon vieux survêtement Adidas Firebird noir  (on aurait dit Korn à leur grande époque) et de lunettes Ray-Ban, ils n’ont pas fait de chichis : assez peu mobiles, assez peu bavards et une scénographie des plus simples (un fond blanc éclairé de différentes couleurs selon les chansons… simple, mais très efficace !).

En fait, Eels ne cherche pas vraiment à faire le show et mise tout sur ses chansons, ce qui se trouve être un choix plus que pertinent tant celles-ci sont d’une efficacité redoutable ! Leur répertoire est tellement vaste qu’il y en a pour tout les goûts : du rock alternatif à la ballade dépressive en passant par un mélange rock/country/skyzo à vous faire sauter partout !

Le groupe est assez barré quand même et l’ambiance était très sympa. Dès qu’une performance lui plaisait, Mark Oliver Everett demandait à son musicien de venir lui faire un câlin, il les a d’ailleurs présentés comme il se doit et en a profité pour fêter l’anniversaire de son bassiste. Tout le monde s’est alors mis à chanter “Happy Birthday” et un régisseur (habillé comme eux) est venu sur scène avec un gâteau pour lui faire souffler une bougie “5 ans”. 🙂

Le groupe fêtait également ses 10 ans de collaboration scénique avec The Chet, son guitariste (merci à EmmanuelUrbanet pour l’info !). S’apercevant qu’ils avaient fait une cérémonie très américaine au concert de la veille, ils ont décidé de renouveler leurs voeux, mais “à la Française ” cette fois-ci. Ça donne quoi ? Un joueur d’accordéon qui débarque sur scène avec une baguette de pain sous le bras, le chanteur et le guitariste qui se tiennent par la main et se disent “oui” encore une fois avant que tout finisse en démonstration de french cancan bordélique… Eels en concert, c’est donc ça ! C’est sincère, joyeux et efficace. Tout ce qu’il faut pour passer une bonne soirée ! Je vous recommande donc de guetter leur prochaine tournée avec une attention toute particulière !

Il y en a-t-il parmi vous qui les ont déjà vu en concert ? Qu’en avez-vous pensé ?

Vous avez surement remarqué une légère baisse d’activité sur le blog ces derniers temps, c’est dû tout d’abord à un petit beug qui a retardé l’affichage de certains post (désolé !), mais surtout au calendrier des concerts. Cette année je n’ai pas moins de concerts, mais ils sont assez regroupés au final, donc ne vous en faites pas je ne vous oublie pas et vous allez bientôt être gâtés !

Mon prochain concert sera normalement le festival Soniphère (oui je quitte encore paris) ! stay tuned ! 😉

Au fait : vous allez voir des concerts à Paris et vous voulez partager vos impressions ? Contactez-moi et devenez chroniqueur pour hiersoiraparis.com 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.