Live report : Kiss au Centre Bell

Kiss-end-of-the-road-tour

Hier soir à Montréal, il y avait Kiss au Centre Bell !

15 ans. C’est le temps que j’ai dû attendre pour enfin les voir sur scène…. Il m’a fallu traverser l’atlantique et qu’ils décident de faire une tournée d’adieu pour que cela se produise enfin.

Même si je ne suis pas un grand fan de leur répertoire, leur univers si unique et reconnaissable a toujours attisé ma curiosité. Je savais qu’ils étaient reconnus pour faire des concerts hors normes et je ne pouvais pas me les enlever de la tête. 

Alice Cooper, Scorpions, Aerosmith, Rolling Stones, Ozzy Osbourne, AC/DC, Iron Maiden, ZZ Top, Deep Purple, Judas Priest… J’en ai vu un paquet de cette époque-là, mais il me manquait Kiss. Le seul et unique. 

Quand j’ai su qu’ils allaient passer à Montréal, je n’ai pas hésité une seconde pour prendre une des meilleures places dans la fosse (et aussi la plus chère de toute ma vie), car je n’avais aucun doute que je ne le regretterai pas.

La salle était pleine à craquer, la scène entièrement cachée par un immense rideau noir à l’effigie du groupe avec 2 écrans de chaque côté qui incorporaient en réalité virtuelle le maquillage du groupe sur les visages du public.

Pas de première partie pour chauffer le matériel, Kiss est arrivée en descendant du plafond accompagné d’une pluie de pyrotechnie annonçant tout de suite la couleur : ce show ne va ressembler à aucun autre.

Comment résumer un concert de Kiss ? Je pourrais vous parler de leur prestation pleine d’énergie (et toujours aussi incroyable après autant d’années), de la scénographie complètement dingue, du jeu de lumière, des effets spéciaux, des échanges avec le public ou de la folie dans la salle… Mais ça ne suffirait pas. 

Un concert de Kiss c’est des enfants de 5 ans maquillés qui chantent à en perdre la voie, de séniors qui se font prendre en photo avec un ballon kiss tombé du ciel qu’ils ont eu tant de mal à attraper, c’est une surprise à chaque chanson pendant 2 heures, c’est de l’humour intelligent et bourré de sensibilité mélangé à des prouesses musicales dignes des plus grands. 

En fait c’est tous vos meilleurs souvenirs de concerts compilés dans une seule soirée : plusieurs scènes, de la pyrotechnie, des musiciens qui volent au-dessus du public, qui crachent du feu, du sang et qui cassent des guitares, des ballons, des serpentins, des flames, des solos de batterie, des guitares qui crachent du feu, 2 heures de show et un final sous une pluie sans fin de confettis…

Kiss en live, c’est un condensé de tout ce qui fait ma passion pour les concerts : de la générosité et du partage sans limite.

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, le groupe maintient que c’est sa dernière tournée. Ils font des dates dans le monde entier et je ne peux que vous recommander d’aller les voir, peu importe si vous connaissez leur travail ou non, vous ne serez pas déçu, je vous le promets.

D’ailleurs si vous ne deviez voir qu’un seul concert dans votre vie, choisissez celui-là 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.