Keren Ann tout en bleu

« Je ne suis pas fragile puisque mes chansons sont là pour me soigner ». 

Avec Bleue, son huitième et nouvel album, Keren Ann, auteur, réalisatrice et productrice, utilise la couleur pour rincer ses histoires d’amour passées.

Dans cet opus, le bleu évoque la nation. La chanteuse propose un album en français, une première depuis 15 ans mais une évidence pour celle qui baigne dans cette langue depuis son installation à Paris. 

Keren Ann

Avec Keren Ann, le bleu se décline et devient Bleue, comme l’esprit féminin qui domine le recueil. On ne sait pas si les lignes du premier single, Sous l’eau, évoquent le bleu d’une noyade, inspirée du dernier jour de Virginia Woolf, ou le bleu amniotique d’une naissance. Chagrin, lucidité, passion ou déchirement, le mélange d’émotions et de tendresse qui traversent l’album révèle le côté fleur bleue de l’artiste.
Cette sensibilité est aussi mise à nue par le bleu, élégant, de la plume de Keren Ann. La songwritter, offre un recueil de poésie où les figures de style, telle la métaphore de l’amour par le fleuve, le disputent à l’éventail d’éléments naturels : le soleil, l’orage, le sable et, bien sûr, l’écume ou la mer. 

Ce tableau bleu primaire est à l’image des sons organiques qui l’accompagnent. C’est ainsi que la musicienne définit la musique sortie sur un enregistrement, telle qu’elle est jouée dans la pièce, sans modification.
Dénudée d’artifice, elle nous berce dans l’eau calme des Jours Heureux et nous plonge dans les profondeurs des sentiments de Bleu. L’amour destructeur nous secoue dans les vagues menaçantes de Ton île prison. Le tout est recouvert d’une voix lumineuse et sensuelle. La sensualité, Keren Ann la perçoit à travers le bleu et la personnifie par le corps : les bras, le dos, les yeux, souvent ceux de l’amant néfaste. 

Dans les rêves, le bleu est signe de générosité. La surprise de Bleue, c’est David Byrne. L’ex-chanteur de Talking Head se joint à Keren Ann le temps du Goût d’inachevé, duo fantaisie d’un amour vache écrit avec Doriand. Ce dernier co-signe deux autres textes : Les jours heureux et Nager la nuit.

Bleue reflète la beauté, tant par les sons que par les mots choisis avec précision et les images capturées par Bouchra Jarrar. Inspirée par des auteurs tels Carole King, Bob Dylan ou Sylvia Plath, Keren Ann livre avec transparence un album démontrant qu’elle n’est pas « une bleue » de la musique pop. 

 

Keren Ann

 

Keren Ann sera en concert les 28 et 29 mai 2019 au Théâtre National de Bretagne à Rennes accompagnée par l’Orchestre symphonique de Bretagne et le 24 octobre 2019 à l’Olympia de Paris.
http://http://www.kerenann.com/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.