Live report : FAUVE ≠ au Bataclan

fauve

Hier soir à Paris, il y avait Fauve au Bataclan !

Nous avions déjà publié un article sur eux (dispo ici), mais en ce qui me concerne, c’est la première fois que je les découvrais en live, et j’avoue que je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en y allant…

Première grosse surprise : la diversité du public ! Moi qui pensais me retrouver au beau milieu d’une foule de jeunes 16-25 ans déchainés, j’étais bien loin du compte. Ils étaient là, entassés aux premiers rangs de la fosse, mais je dirais que la moyenne d’âge de la salle tournait plutôt autour de 30-45 ans (voir plus pour certains curieux). Sans aucun doute victime de son succès fulgurant, Fauve est-il le son d’une génération, un effet de mode ou un groupe sur qui il faut désormais compter ? Le doute est semé…

La scénographie était assez bien conçue avec différents effets et plusieurs écrans motorisés entourant la scène et (sans surprises) un gros contenu vidéo était diffusé en permanence en arrière-plan, offrant un rendu assez sympa.

En ce qui concerne le concert en lui même, le groupe était visiblement très content d’être là pour cette dernière série de dates au bataclan. J’ai été assez impressionné par la performance de Quentin Postel (le chanteur) qui était très physique et dont l’inspiration se rapprochait plutôt du monde du rap que celui du slam. Le son n’était pas terrible au début et il était assez difficile d’apprécier ses textes, mais cela s’est amélioré au fil de la soirée.

Les chansons rendent très bien en live, et le groupe dégage une belle énergie. Ce qui m’a tout de même assez dérangé c’est le côté très orchestré du concert et l’utilisation massive des machines. Il n’y avait aucune place à l’improvisation ou la réinterprétation des morceaux… Ils se contentaient de jouer les morceaux tels que l’on peut les entendre sur les albums et c’est dommage. Jouer en live avec des machines demande certes une grande technique (parfaitement maitrisée hier soir), mais ce n’est pas ce que je veux voir et entendre lorsque je vais à un concert. Exemple flagrant : debout, le batteur se contentait de s’occuper des accompagnements alors que le beat était joué par la machine… Étant moi-même batteur, ça me pose un vrai problème lors d’une prestation live.
fauveJe suis donc ressorti avec une légère déception, même si je dois reconnaître que Fauve nous a offert une très belle prestation de 1H30 qui mérite d’être saluée.

Et vous ? Si vous étiez aussi au concert, laissez vos impressions en commentaires !
Si vous n’y étiez pas, voici la setlist complète pour les curieux : 

01 – De Ceux
02 – Haut les Cœurs
03 – Cock Music Smart Music
04 – Sainte Anne
05 – Lettre à Zoé
06 – Voyou
07 – 4000 Îles
08 – Infirmière
09 – Requin-Tigre
10 – Rub a Dub
11 – Jeunesse Talking Blues
12 – Vieux Frères
13 – Nuits Fauves

Encore:
14 – 2XGM
15 – Kané
16 – Loterie
17 – Blizzard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.