Trois places pour le 26, une fabuleuse comédie musicale de Jacques Demy

Trois places pour le 26 2020

Un des grands classiques du cinéma français du XXe siècle, Jacques Demy, né en 1933, mort en 1990, est connu principalement pour Les Demoiselles de Rochefort (ci-dessous), Les parapluies de Cherbourg ou encore Peau d’âne. Ces trois films sont les comédies musicales qui lui ont permis de se faire un nom de façon permanente dans l’histoire du cinéma en général. Bien entendu, sa filmographie ne se résume pas à ses trois productions uniquement.

Les Demoiselles de Rochefort 2020

Sa recette ? Des castings de folie, des décors et des costumes flamboyants, des mises en scène de maître, des chorégraphies festives et une musique de Michel Legrand. Catherine Deneuve faisait partie de ses actrices fétiches. Tout est beau, esthétique, plein de couleurs vives, avec des plans si harmonieux que l’on se croirait sur la toile d’un peintre. C’est la classe à la française, les personnages principaux sont souvent aisés et ont de quoi se payer une apparence très chic, sophistiquée, soignée et toujours, colorée.

Trois places pour le 26 (bande-annonce ci-dessous) rassemble au premier plan Yves Montand, Mathilda May, et Françoise Fabian. C’est l’histoire d’Yves qui raconte sa vie en spectacle, oui, il y a une mise en abyme. Ce n’est pas gênant, ni lourd au contraire, cela donne davantage de force au récit et à la magie de Demy. Une jeune fille, admiratrice de Montand de passage à Marseille, veut à tout prix assister à son spectacle. S’en suit une situation plutôt prévisible, du moins pour une partie de l’intrigue.

C’est très bien joué, on ne s’ennuie pas, peut-être un peu au tout début, qui est lent au démarrage ce qui passe très rapidement. C’est amusant, joli à voir les danses sont un régal, bien que la première soit à la limite du ridicule à mon goût. A part ça c’est du Demy, ça ne fait aucun doute ! Trois places pour le 26 n’a pas été son plus grand succès, mais il correspond parfaitement à ce que l’on pourrait attendre du réalisateur et de son équipe : un film, que dis-je une comédie musicale réjouissante qui nous réchauffe les pupilles et le coeur. La musique fait très bon effet tout coïncide sans difficulté. Évidemment, on y retrouve le répertoire de Montand avec par exemple Qui Luxure. Les personnages sont intéressants, surtout les femmes je trouve, et le contexte historique, la perception que ça nous donne de l’époque -le film a été tourné en 1988 mais l’intrigue doit se passer quelques années plus tôt- est très appréciable.

Je vous conseille chaleureusement cette comédie musicale, qui je n’en doute pas un seul instant saura vous emporter dans l’univers Demy. Si vous avez aimé ses autres films, vous aimerez celui-ci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.