Pourquoi jouer d’un instrument ?

Jouer d’un instrument de musique développe des vertus insoupçonnées…

La musique est un domaine prisé en terme d’activité extrascolaire, extrêmement fréquente (après les activités sportives), nombreux parents se voudraient de faire découvrir un talent musical à leur progéniture, effectivement, le domaine musical est un domaine de prédilection pour celles et ceux qui seraient à la recherche d’un talent caché!

Concrètement, quels sont les apports d’un instrument de musique (vis-à-vis d’un enfant ou d’un adolescent, par exemple)?

Jouer d’un instrument de musique a de nombreux bienfaits, sur différents aspects du développement intellectuel et psychologique de l’enfant:

*jouer d’un instrument de musique, a un effet bénéfique sur le QI (Quotient intellectuel) d’un enfant, par conséquent, concrètement, les jeunes enfants jouant d’un instrument auront des résultats scolaires supérieurs à la moyenne. Jouer d’un instrument renforcerait également la mémoire!

*Jouer d’un instrument de musique, permettrait également de développer l’empathie et la sensibilité de l’enfant, parallèlement, une hypersensibilité ou une hyperempathie innée, peut influencer un individu à se diriger vers des activités artistico-musicales telles que le piano ou encore la guitare.

*Jouer d’un instrument de musique, permets de structurer le développement psychologique d’un enfant, en lui permettant d’affirmer une certaine confiance en soi, ainsi qu’une certaine aisance sociale! Au fur et à mesure que l’enfant progresse dans son domaine musical de prédilection (ou qu’il se découvre un talent caché…), l’enfant prend du plaisir à partager sa passion en public (dans le cadre d’un concert, par exemple).

*Jouer d’un instrument de musique, permet de mieux gérer une anxiété latente, ou, plus globalement, du stress.

D’un point de vue culturel, le piano est d’avantage prisé par des individus issus d’un contexte socioculturel favorable, aux moeurs bourgeoises (bien que l’instrument ce soit répandu au-delà des milieux bourgeois, ou embourgeoisés d’ailleurs), tandis, que la guitare est d’avantage prisé par les milieux bohèmes (et ”bobo”,bourgeois bohèmes).