Summer Salt : un style venant des récifs coralliens

C’est bon le froid hivernal prend place sur Paris. On atteint des températures négatives et il fait nuit à 16h30..! Lors de mon article sur Asgeir, je vous expliquais que j’aimais bien les sons mélancoliques en hiver, et bien là je n’en peux plus. Il fallait que je me réchauffe musicalement pour faire face à ce froid. Le destin fait parfois bien les choses. Il y a une semaine j’ai découvert une pépite ! Les parfaits candidats pour (déjà) me faire penser à l’été. Bien loin des jingles de Noël, j’ai été marqué par leur style atypique. Aujourd’hui je vous présente donc Summer Salt !

Avant même de parler de l’histoire du groupe, prenez le temps, et le plaisir d’écouter ce merveilleux titre. Personnellement, j’ai l’impression d’être au bord d’une piscine et de ne rien faire :

Ce morceau fait partie des coups de cœur de Nova radio, c’est d’ailleurs comme ça que je l’ai découvert. Le plus étonnant ? Le titre ne comptabilise que 13 mille vues sur Youtube. Summer Salt n’est encore que très peu connu en France, de ce fait, très peu d’infos sont disponibles sur leur histoire. J’ai dû fouiller dans tous les recoins possibles d’internet pour vous apporter des réponses.

Une amitié à la base d’un tel mélange de style

 

Eugene Chung

Eugene Chang

Mais qui est donc Summer Salt ? Ce sont deux amis qui, dès leur plus jeune âge ont décidé de jouer de la musique ensemble ! Originaire de Dallas au Texas, lieu où ils ont grandi, ils décident de monter leur groupe au lycée. A la fin du lycée, l’un des membres a dû déménager, sûrement pour ses études. Cet événement a signé la fin du groupe à cause de la distance qui les séparait.

Matt Terry

Matt Terry

Déterminés à continuer ce projet ensemble, ils se rejoignent en 2013 à Austin (Texas), non loin de leur ville natale. De nouveau réunis, l’aventure pouvait recommencer! Cette même année, ils recrutent le bassiste Phil Baier pour compléter le groupe.

La bande de potes sort dès 2014 son premier EP. Leur style s’affirme très vite. Un doux soupçon de bossa nova mêlé à de la pop “oldies” des années 60. Ce mélange est tout simplement somptueux. On se laisse calmement border par cette vague musicale atypique tout en imaginant un soleil puissant nous éblouir.

 

D’ailleurs lorsque l’on demande leur style de musique ils répondent très sérieusement :“Coral reef rock, we want to create the perfect soundtrack for chillaxin’ by the pool.”. En français ça pourrait se traduire par “du rock des récifs coralliens, nous voulons créer les sons parfaits pour chiller (se détendre) au bord de la piscine”. Et c’est réussi !

 

Summer Salt

Summer Salt

Ils sortiront trois EP entre 2014 et 2017: Driving to Hawaii, Going Native and So Polite. Summer Salt enchaînera des tournées aux Etats-Unis afin de conquérir le cœur de ses compatriotes. Ce que je trouve étonnant avec leurs compositions, c’est l’extrême simplicité technique. Tout est basique et simple (#Orelsan). Il n’y a pas de réelles complexités techniques. Pour autant, c’est incroyable. C’est peut-être ça le talent finalement. Produire quelque chose de “simple” techniquement et en faire quelque chose de génial malgré tout.

Je vous laisse écouter un autre de leur titre histoire de vous imprégniez de cet “esprit corallien” si particulier !

 

La route vers le succès… très vite suivit par une histoire sombre

En Juillet 2018, la maison de disque Epitath Records signe Summer Salt. Après les avoir suivis de près, ils se sont aperçus de leur talent et finiront par produire leur premier album en Septembre 2018 : Happy Camper. Le projet prend forme, la promo fonctionne, même en France vu que radio Nova diffuse un des titres de l’album très souvent. Malgré un nombre de vues assez bas sur Youtube, les statistiques de Spotify sont plus rassurantes. Sur Youtube, aucun morceau ne dépasse les 100 000 vues. Sur Spotify, le groupe comptabilise une dizaine de titres dépassant les 3 millions d’écoute, parfois allant même frôler la barre des 10 millions. Une tournée est déjà en prévue en 2019, leur rêve devenait réalité jusqu’à…

Lors d’un concert en Septembre 2018, le bassiste du groupe est accusé d’agression sexuelle sur une fan. L’histoire est très vite médiatisée. On leur demande de rendre des comptes. N’acceptant pas les actions de leur bassiste, Eugene et Matt le virent du groupe et font une annonce sur leur page Facebook. Une bonne partie des fans applaudissent le geste alors que d’autres sont toujours consternés par ce qu’il s’est passé. Retour à la case départ, Summer Salt est de nouveau le groupe des deux amis qui se sont connus au lycée.

Allez pour finir sur une bonne note, je vous mets un autre de leur titre, profitez !

J’espère que l’article vous a plu que ça vous a réchauffé, bonnes fêtes de Noël à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.