Liam Gallagher – As you were

Liam GallagherOn l’attendait depuis très longtemps et le voici. Après l’ultime séparation d’Oasis en 2009 et celle de Beady Eye en 2014, Liam Gallagher s’est finalement décidé à sortir son premier album solo. Il s’y était tout d’abord refusé, ne pouvant imaginer jouer sans faire partie d’un groupe, mais l’appel de la musique a été plus fort et on ne risque pas de s’en plaindre.
Si le son de Beady Eye était, pour être honnête, assez creux et médiocre, As You Were semble être une renaissance pour Our Kid qui revient avec un opus convaincant et abouti qui prouve que son univers est fait de multiples facettes. Si on l’a connu dans Oasis sous les traits d’un gamin turbulent, arrogant et imprévisible, c’est aujourd’hui un homme apaisé qui a pris sa place. Contrairement à ce que l’on aurait pu attendre de la part de cette rock’n’roll star, l’album n’est pas seulement fait de titres bruts de décoffrage parsemés de guitares imposantes. Au contraire, il se compose majoritairement de ballades portées par l’harmonie entre la voix posée de Liam et un accompagnement instrumental de qualité dans lequel on repère parfois quelques clins d’œil, volontaires ou non, au groupe de sa vie : ainsi For What It’s Worth a des airs de morceaux oasisquesque tel que I’m Outta Time. Cependant ceci n’est pas pour nous déplaire ou même pour nous surprendre ; Liam l’affirme sans problème dans ses interviews, il sera toujours Oasis.
Il est bon de voir que malgré cet attachement extrême à Oasis il sait sortir de sa zone de confort et nous prouver qu’il ne sait pas seulement donner de la voix, même si l’excellent single Wall of Glass est remarquable par son aspect énergique et catchy. Paper Crown et Chinatown sont deux petits bijoux qui démontrent que le maître mot de l’artiste est maintenant la force tranquille : l’ambiance est sobre, touchante et le résultat est efficace. On voit dans cet album qu’il sait faire preuve de poésie et de maîtrise. C’est un disque attachant qui nous fait vaciller à chaque morceau entre beauté mélancolique et rythmes entraînants ; il est profond tout en étant énergique. Liam ne fait aucune fausse note avec cet album très prometteur et nous montre qu’il a encore le feu sacré en lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.