Lady Gaga, star d’exception

Lady Gaga 2019

Chanteuse, actrice, militante, performeuse, artiste … Les mots ne manquent pas pour décrire Stefani Germanotta, pop star internationale connue sous le nom de Lady Gaga. Elle marque l’histoire de la pop avec The Fame en 2008 qu’elle réédite en un double album un an plus tard, en y ajoutant The Fame Monster. Suite au succès foudroyant des deux albums, elle se retrouve propulsée au rang de superstar à l’âge de 22 ans. Ce n’est que le début de son ascension fulgurante.

Aujourd’hui, du haut de ses 33 ans, on lui compte quatre albums sortis dont trois solo, un rôle principal dans un film évènement, plusieurs documentaires à son sujet, une marque de cosmétiques et surtout, des millions de fans à travers le globe. Habituée des tapis rouges, à l’origine de nombreux scandales, engagée pour de nombreuses causes, sa vie est mouvementée et sa carrière ne ressemble à aucune autre.

Mais au final le phénomène Lady Gaga, qu’est-ce que c’est ?

Pour commencer par le commencement, Stefani naît le 28 mars 1986 à New York dans le quartier de Manhattan. Son père est d’origine italienne et ses grands-parents faisaient partie de la vague d’immigration qu’ont connue les Etats-Unis au XXème siècle. Issue d’un milieu modeste, Lady Gaga accorde une importance significative à ses racines et s’y réfère tout au long de sa carrière.

Sa famille est une de ses priorités et de ses inspirations, d’où le nom de l’album Joanne (si vous voulez en savoir plus sur cet album, un article lui a déjà été consacré dans la rubrique découvertes en cliquant ici) sorti en 2016, inspiré par la mort prématurée de sa tante Joanne Germanotta.

Dès son plus jeune âge, Stefani se démarque par sa singularité et son caractère, ce qui lui vaudra d’être victime de harcèlement au lycée, mais qui ne l’empêchera pas de prendre part à des spectacles musicaux organisés par son école. Elle apprend le piano très jeune suite aux leçons quotidiennes de sa mère, leçons qu’elle avait en horreur bien qu’aujourd’hui elle ait totalement apprivoisé cet instrument.

A 19 ans elle subit un viol, un traumatisme dont elle parle dans le morceau Til it happens to you en 2015, écrit spécialement pour un documentaire sur les victimes de viol au sein des campus américains. C’est également à cette époque que la jeune fille signe son premier contrat avec Def Jam, une boîte de production très prestigieuse, sans toutefois que ce contrat débouche sur quoi que ce soit. La chanteuse décrit cette période de sa vie comme une phase sombre et difficile, jusqu’à la sortie de The Fame.

Ce premier album fait littéralement l’effet d’une bombe, il se propage dans le monde à la vitesse d’une traînée de poudre. La vie de pop star commence et Lady Gaga avec. Ce qui est surprenant, c’est à quel point elle reste fidèle à elle-même. Quand on écoute une interview de 2009, 2011 ou 2018, on pourrait croire qu’elle les ont été enregistrées le même jour. Sa relation envers ses fans, sa famille, le rapport qu’elle à avec sa musique, à la vie … Sa musique et sa carrière évoluent, mais elle reste la même.

Lorsqu’elle parle de ses fans, c’est-à-dire dès qu’elle en a l’occasion, Lady Gaga ne peut retenir un élan d’affection. Une de ses motivations premières et toujours d’entretenir avec ses fans un dialogue album après album, qu’elle élève le plus haut possible. Elle veut les encourager à s’idolâtrer eux-mêmes.

Dès ses premiers entretiens, Lady Gaga se définit comme une chanteuse, mais aussi comme une artiste à part entière. Elle déclare dans une interview pour Fuse en 2009 qu’elle s’autoproclame artiste depuis le début et qu’on le lui a toujours reproché. “Tu peux être une chanteuse qui divertis ou tu peux avoir une perspective, là ça devient de l’Art” décrète-t-elle.

Mais Gaga, ce n’est pas qu’une perspective, c’est une femme qui s’investit à 200% dans tout ce qu’elle entreprend. Chaque album, clip, concert est pensé par elle et son équipe. Passionnée de pop culture et de pop Art, toutes ses créations sont influencées par d’autres grands. Dali, Bacon, Fritz Lang ou Grace Jones, Warhol ou Édith Piaf, la liste n’en finit pas. Dans ses plus belles apparitions live on peut compter celle de la mi-temps du Super Bowl, une scène mythique aux États-Unis, qui marque l’apogée de sa carrière de chanteuse.

Depuis Joanne en 2016, quelque chose semble s’être essoufflé chez la chanteuse. Ses albums ne font plus autant de vente et le public à l’air de se lasser. Le feu qui sortait de Just Dance, de Poker Face ou de Paparazzi s’est-il éteint ? Où est l’impression de transformer sa chambre en boîte de nuit à la moindre écoute de The Fame et The Fame Monster ? Ces morceaux indéniablement pop aux sonorités si nouvelles qu’on parlait d’une révolution ? Et le spectacle qu’était Born This Way ? Un album si bien pensé, si bien travaillé et tellement réussi, qui faisait ressortir le côté rockstar de n’importe quelle personne.

En écoutant Joanne, on a plutôt envie de dormir. Cet album est censé être personnel, intime, émouvant, profond, pourtant on ne parvient pas à finir un seul morceau. Les clips, les lives, la pochette de l’album paraissent bâclés. Trois ans plus tard, les morceaux sont oubliés. Que penser du film A star is born ? Un film vu et revu dont déjà plusieurs remakes ont été réalisés ! Lady Gaga n’y ajoute pas grand-chose, ni dans son jeu ni dans ses interprétations, sa voix est lisse, impersonnelle et c’est bien dommage. Malgré le succès du film et de sa bande originale, on reste de marbre.

Maintenant la diva a sorti sa marque de maquillage sur laquelle je ne me prononcerais pas, n’étant en aucun cas une spécialiste dans ce domaine. Un de ses clips qui fait partie des annales de Lady Gaga est celui de You and I, très loin des clips glamours et acidulés dont on pourrait avoir l’habitude lorsqu’il s’agit de la pop. C’est une immersion complète dans le monde de Gaga, avant que ce type de chef d’oeuvre visuel et musical ne se dissipe de son historique artistique.

Une femme aussi talentueuse, investie, intelligente et une artiste aussi complète et aussi singulière semble perdre année après année de son originalité. Lady Gaga reste une icône et une chanteuse légendaire, et je semble faire partie des rares qui ne comprennent pas son succès récent.

Quoi qu’il en soit Stefani à marqué l’histoire de la pop et personne ne pourra lui reprocher de ne pas se donner entièrement dans toutes ses entreprises, musicales ou autres et si quelqu’un doit se soucier de la direction qu’elle prend c’est bien elle ! S’il faut retenir trois choses de Lady Gaga et de son parcours unique, c’est bien sa créativité, son engagement dans sa musique et son authenticité, qu’elle maintient depuis son premier album et qui fait d’elle malgré tout une artiste unique.

Quoi qu’elle puisse nous préparer pour le futur, ce ne peut être que le fruit d’un travail sincère, acharné et passionné !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.