Live Report : Kelvin Jones au PopUp du Label

kelvin-jones

Hier Soir à Paris, il y avait Kelvin Jones au PopUp du Label !

J’ai découvert Kelvin Jones grâce à Pascale, mon amie/consoeur de Songazine qui m’avait envoyé son titre “Call You Home” par surprise. Le titre a tourné en boucle dans mes oreilles pendant une semaine avant que je décide de contacter Kelvin Jones sur twitter pour organiser un truc lors de venue à Paris. Je n’ai pas réussi à caler une session acoustique avec lui, mais son staff m’a gentiment invité à son premier concert parisien.

La soirée était assez étrange. Je suis arrivé assez tôt (pour profiter du happy hour), le concert était annoncé pour 20h30, mais à 21h30 je pouvais toujours voir Kelvin et son taf dans une zone réservée du bar qui se situe au dessus de la salle. Je commençais à me demander si le concert allait vraiment avoir lieu lorsque son manager a annoncé à tout le monde que Kelvin allait faire un mini show acoustique dans le bar AVANT son concert.

Être accoudé au bar depuis un bon moment m’a permis d’avoir un peu plus d’informations sur ce changement de programme. La salle de concert (qui est indépendante et se trouve sous le bar) étant trop peu remplie, ils ont décidé de commencer la soirée très en retard et au premier étage, afin d’inciter les gens à descendre ensuite pour assister à la suite de la soirée.

Donc à 22h, Kelvin Jones a pris sa guitare et balancé 3 reprises complètement dingues au beau milieu du bar (petite vidéo disponible sur mon compte Instagram) ! Très honnêtement, c’était complètement dingue, le public a tout de suite accroché.

Sans perdre une seconde, le groupe est ensuite descendu pour rejoindre la scène et entamer son show.

J’ai beaucoup apprécié ce concert intimiste (malgré tout, on n’était pas plus de 30 dans la salle), d’ailleurs Kelvin Jones a eu le courage et la bonne idée de beaucoup plaisanter sur le peu de monde présent, rappelant que c’était son premier concert en France et qu’il y a 2 ans à peine, il était encore sur les bancs de la fac !

Mélangeant habillement compositions et reprises, il a réussi à boucler un set assez bordélique, mais bourré de générosité. On retiendra sa reprise d’Aloe Blacc “I need a Dollar” qui s’est transformée en battle de freestyle gangsta entre lui et son guitariste, la double interprétation de “Call You Home” (il y avait un problème de branchement sur la première, du coup ils l’ont refaite pour le plus grand plaisir des 12 personnes encore présentes) et un morceau inédit de son prochain album qui a pourtant réussi à rendre tout le monde dingue.

Bref, c’était joyeux, généreux, plein de belles émotions et un peu n’importe quoi, mais c’est ce qui a fait tout le charme de cette soirée d’exception. Le public n’est pas venu en masse et c’est bien dommage. Néanmoins Kelvin Jones a remercié tout le monde en demandant à son manager de prendre les mails des personnes (encore) présentes, afin de pouvoir les inviter à son prochain concert parisien. C’est la grande classe 🙂

Si tu n’étais pas au PopUp du Label hier soir, sache que tu as raté un grand moment. Essaie de ne pas louper le prochain, car je pense que Kelvin Jones ne se contentera pas de petites salles bien longtemps 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.