Live report : MaMA 2013 (Part. 1)

Mama

Hier soir à Paris, c’était le lancement de la nouvelle édition du MaMA !

Du coup c’était un peu le bordel dans notre tête : quels artistes aller voir ?! Parce qu’avec plus de 100 concerts en 3 jours, les rendez-vous, les rencontres, les showcase, les apéros… on ne sait plus où donner de la tête ! Il faut pourtant accepter la triste vérité : il va falloir faire un choix et on ne va pas pouvoir tout voir (malheureusement !).

Nous avons donc opté pour la Air Rytmo Night à La Cigale pour voir le final très ensoleillée de Christine Salem. Ensuite nous avons eu la chance de découvrir Mama Rosin qui a fait un show bourré d’énergie et de good vibes ! J’ai vraiment été emballé par le rendu live de leurs chansons aux sonorités à la fois old school et intemporelles ! Une vraie grosse claque, comme on les aime ! On notera d’ailleurs la présence de Rosemary Standley dans la fosse, qui est discrètement venue encourager ses amis 😉

Après ce petit set sans faute, place donc à Moriarty venu présenter leur nouvel album (de reprises) qui vient tout juste de sortir : Fugitives ! Toujours hypnotique, le groupe s’est montré aussi en forme que lors de notre dernière rencontre (vous pouvez relire notre live report ici). Une scénographie digne d’un carnaval ambulant américain, une simplicité redoutable, une sonorité parfaite sans artifice et une voix qui vous donne la chair de poule. Avec Moriarty le voyage est toujours féérique et on voudrait que ça ne s’arrête jamais… Pour l’occasion, le groupe a même partagé Pretty Boy Floyd avec Wayne Standley, le père de Rosemary Standley “sans qui ils ne seraient pas là”.

Après la claque Moriarty, nous avons quitté la Cigale pour nous rendre aux Trois Baudets (qui se trouve juste un peu plus loin), pour découvrir sur scène une artiste que j’aime beaucoup : Emily Jane White ! Autre salle, autre ambiance… c’est aussi ça le charme du MaMA ! Ici nous sommes plongés dans le noir, Emily Jane White est modestement accompagnée par un violoncelliste, sous une pluie d’ampoules qui pendent du plafond. La folkeuse américaine est venue présenter quelques titres de son nouvel album “Blood / Line” qui vient également de sortir. Sous sa robe noire et son sourire timide, la jeune femme aux allures fragile hypnotise la salle avec sa voix bouleversante et ses compositions enivrante.

C’était une très belle première rencontre et je ne doute pas que ce ne sera pas la dernière…. D’ailleurs, on remet ça ce soir ! Reste plus qu’à faire un choix dans l’excellente programmation….

On se retrouve là bas ? Quel est votre programme (ou vos recommandations) ? 😉

Au fait, comme vous l’avez probablement remarqué, je participe aux Golden Blog Awards 2013. Si vous aimez ce blog, n’hésitez pas à me soutenir avec un vote, ça m’aidera à obtenir de nouveaux lecteurs. Pour cela, il vous suffit simplement de cliquer sur le bouton en haut à droite (Il n’y a rien d’autre à faire, ça ne prend qu’une seconde, et vous avez la possibilité de faire un vote pas jour). Merci d’avance !

N’oubliez pas également que la page facebook de hier soir à Paris est disponible ! Pour la consulter (et la liker), il suffit de cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.