Stromae, quand musique et culture s’entremêlent

Stromae

Issu d’un milieu aisé belge, mais non richissime, Stromae (de naissance, Paul Van Haver) vivra pourtant une enfance rude et difficile: son père meurt lors du génocide des Tutsis au Rwanda (son père s’y trouvait), Stromae apprendra la triste nouvelle seulement des années après, sa mère voulant le préserver. Par conséquent, Stromae sera élevé par une mère célibataire; Stromae a déjà évoqué lors d’une interview la souffrance que l’absence de son père a engendrée chez lui: ”mon père n’a jamais été là pour moi. Il est parti tout de suite. C’était un coureur, un dragueur. ” déclare alors le jeune artiste.

Actuellement, le chanteur vit en couple avec Coralie Barbier, une styliste belge; l’artiste musical et la styliste se sont mariés en 2015.

Stromae présente des ennuis de santé: il souffre de paludisme et de crises d’angoisse, son état de santé s’est malheureusement dégradé davantage à cause de la prise d’un médicament contre le paludisme.


Au cours des années 2000, après une scolarité aux jésuites, Stromae débute une expérience dans le milieu du rap, c’est dans cette période de sa vie que son pseudonyme Stromae va alors naître. Désormais étudiant dans une école de cinéma, Stromae doit lui même payer ses études, il lance parallèlement ses premières oeuvres (alors axées sur le rap) aux côtés de célèbres rappeurs et notamment Kery James.

Dans les années 2010, Stromae sort un nouveau tube: Alors on danse, dans le cadre d’un tout premier album nommé Cheese. Stromae sortira en 2011 un second album, qu’il nommera Racine Carré.

Si Stromae produit des oeuvres musicales, c’est avant tout pour informer son public, vis-à-vis de sujets sociaux et sociétaux divers et variés: Stromae planchera sur l’absence du père, ses causes sociales, ses conséquences, avec une touche de provocation dans son oeuvre Papaoutai, c’est un sujet que le compositeur connaît particulièrement bien, l’ayant lui-même vécut; l’artiste évoquera également les maladies graves et les comportements que nous pourrions adopter au quotidien afin de prévenir les risques dans les chansons respectives Quand c’est (qui évoque le cancer) et Moules frites (qui évoque cette fois-ci le VIH et le sida, et la mortalité de ce dernier, toujours existante); Stromae n’hésite pas à faire intervenir son avis personnel, et notamment dans l’oeuvre Allez vous faire dans laquelle il explique, que d’un point de vue subjectif, la politique est un domaine corrompu, l’extrait musical suivant montre ainsi sans demie-mesure l’avis de Stromae: ”Gauche ou libéraux, avants-centres ou centristes. Ça m’est égal, tous aussi démago’ que des artistes”. Stromae évoque également de ”ras-le-bol” vis-à-vis d’un certain mode de pensée simpliste, qui refuse de prendre en compte les différentes nuances vis-à-vis de certaines situations sociales, ce ”ras-le-bol”, Stromae l’évoque dans sa chanson nommée Bâtard, dans cette oeuvre, Stromae clame notamment: ”Ni l’un ni l’autre, je suis, j’étais et resterai moi”, ”T’es un homme ou bien tu péris Cultrice ou patéticienne Féministe ou la ferme”.

Stromae s’intéresse de près à la zététique (l’étude de la pensée critique vis-à-vis de divers sujets, sociaux ou non), ce qui est tout à fait cohérent avec l’idéologie dominante de ses oeuvres et notamment de son oeuvre Bâtard.

Depuis 2016, Stromae a mis sa carrière en stand-up. Stromae continue de produire des musiques lors d’évènements particuliers, mais ne produit désormais plus de nouveaux albums, l’artiste de 35 ans présente des soucis de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.