Bientôt le coup d’envoi de Lollapalooza 2019

Comme le veut la tradition, pendant la saison estivale les festivals se suivent, mais ne se ressemblent pas. Le 20 et 21 juillet, c’est à l’Hippodrome de Longchamp que la fête battra son plein : vous pourrez y assister à une nouvelle édition de Lollapalooza Paris et si vous n’avez pas encore pris votre place vous pouvez encore en réserver une ici ! Il s’agit de la troisième édition se déroulant en France, cette étape du parcours international de Lollapalooza étant actuellement la plus récente : le festival existe depuis 1991, mais la capitale française ne l’accueille que depuis 2017. Parmi les autres villes de ce festival itinérant, on retrouve notamment Berlin, Chicago ou encore São Paulo. Et si Lolla Paris ne souffle que sa troisième bougie, cela ne l’empêche pas d’avoir un line-up digne des plus grands ! Jugez-en par vous-même :

C’est une programmation éclectique qui mêle parfaitement têtes d’affiche légendaires et artistes moins populaires mais très talentueux et gagnant à être connus. Vous pourrez par exemple y admirer The Strokes, l’un des groupes de rock les plus mythiques des 00s qui en a inspiré plus d’un, à commencer par Arctic Monkeys qui sont à présent tout aussi reconnus que leurs prédécesseurs. Il y a également Twenty One Pilots, que l’on ne présente plus depuis le succès de leur single Stressed Out, le prodige de l’électro Martin Garrix, Orelsan qui est l’un des rappeurs français les plus brillants à l’heure actuelle… Les festivaliers pourront aussi y découvrir ou y redécouvrir des artistes tels que Tash Sultana, Kodaline, The 1975, Caravan Palace ainsi que S. Pri Noir.

Mention spéciale pour le quatuor Shame, un groupe d’indie rock made in UK comme on les aime ! En 2018 les quatre jeunes hommes ont sorti leur premier album, Songs of Praise, et ils ne cessent de faire parler d’eux depuis. Cela s’explique par leur talent bien sûr, mais aussi par leur fougue, et leur impertinence qui les rend aussi arrogants qu’attachants. Qui d’autre aurait eu l’idée d’adresser à la Première Ministre britannique, Theresa May, une chanson d’amour 100% satirique comme Visa Vulture ? En attendant de voir l’énergie communicative de Shame faire son effet sur les festivaliers dimanche après-midi, on ne se lasse pas de réécouter leurs titres. Découvrez ici Concrete :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.