The Outer Limits : quand une légende de la techno s’associe à la NASA

Vous aimez les musiques électroniques et êtes passionné par l’immensité de l’univers et ses secrets ? Alors la nouvelle série The Outer Limits (en français, au-delà des frontières) est faite pour vous !

Non ce n’est pas une série télévisée, à défaut d’en décevoir certains, mais un programme diffusé sur NTS, une webradio de musiques underground. Divisée en six chapitres, la série se définit comme un moyen original d’explorer les différentes théories sur les mystères qui composent notre cosmos.

Ce concept a été imaginé et produit par Jeff Mills, l’une des pointures de la techno et légende bien connue pour son titre The Bells, qui a fait danser des centaines de milliers d’adeptes. Ici, il a choisi de s’accompagner du violoniste Thomas Gould et de Kathleen Supové, pianiste de « musique classique moderne ».

Le premier opus sur « The Black Hole » (« Le trou noir ») a été diffusé ce mercredi 17 janvier à 14h en live. L’épisode dure une heure et se découd en passages narrés par l’invité Dr Rollins, et en passages musicaux produits par Jeff Mills. J’espère que le nom de NASA ne vous a pas effrayé en pensant au jargon incompréhensible des astrophysiciens, car je n’ai pas entendu un seul mot savant ! (À part, gravité et densité, je l’avoue.) Au contraire, il semble que le programme soit ancré dans une optique de vulgarisation des théories scientifiques, mais aussi dans une démarche de démocratisation des musiques électroniques et classiques.

Justement, la musique ! Totalement captivante et cosmique ! Pour moi, ce n’est pas un programme à écouter dans la voiture ou en faisant ses courses. Non, Jeff Mills nous invite à nous poser un instant, avec une tasse de café, pour boire les paroles du Dr Rollins.

Le site est particulièrement bien organisé et très esthétique. Comment ne pas s’émerveiller devant ces images provenant des confins de l’espace ?! Bref, le tout permet une expérience agréable, tant sur le plan auditif que visuel, tout en apprenant des choses passionnantes !

Seul hic et pas des moindres : la narration est en anglais. Pour ceux qui ne sont pas bilingues comme moi, les discours sont heureusement retranscrits par écrit, ce qui permet de lire plus tranquillement et de décrypter chaque mot. De quoi faire travailler son anglais !

En attendant le second chapitre « Apollo 18 » qui sera diffusé le 14 mars prochain, voici le lien de ce premier enregistrement :

https://www.nts.live/projects/jeff-mills-the-outer-limits/chapters/black-hole/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.