Franglish, un artiste à ne pas rater

Franglish 2020

Franglish est né en 1994. Originaire du 20e arrondissement de Paris, il est bercé par le rap, le r’n’b et le rap américain et français, d’où le choix de son nom de scène. Il était et reste très attaché à la musique US qu’il incorpore à la plupart de ses morceaux, et plus généralement dans son style. Urbain ? Afro ? Français ? US ? Difficile de catégoriser son univers musical, qui est multiple et se renouvelle sans cesse. Très bon chanteur, il nous met dans le rythme instantanément. Solidement implanté dans le business musical, il se fait souvent remarquer pour son talent et ses contacts.

Le nombre de collaborations qu’il a pu faire, sur ses projets ou ceux d’autres est impressionnant, et pour la grande majorité, ce sont de vraies perles. Le plus célèbre est sans aucun doute Django en 2017, avec le chanteur Dadju, de qui il est très proche. Soolking, Vitaa, Keblack, Abou Debeing, Kaaris, ou encore Tory Lanez, la liste de ses featurings est longue.

Récemment, on peut le retrouver sur Juste du Love, très bon morceau avec Hayce Lemsi et Volts Face autrement dit Les frères Lumières, ne vous fiez pas au titre, si vous voulez danser ou sortir de la déprime, c’est le son idéal qui selon moi, mérite plus d’attention que ce qu’il n’a déjà.

Le son A cause de toi est un de mes préférés, présent dans la réédition de Monsieur, clip ci-dessous.

Après Signature en 2017, Monsieur en 2019, Franglish sort Mood en 2020. Il nous montre une nouvelle fois l’étendue de son savoir-faire et nous submerge par sa passion pour la musique qui transparaît dans tous ses sons. Sept titres dont quatre sortent du lot : Biberon avec Leto et Tiakola, l’incroyable My Salsa avec Tory Lanez, Ex avec lui-même, et le terrible Mauvais garçon avec Kaaris ainsi que sa version solo.

Dernier clip en date posté sur Youtube, Ex.

Bref, que du plaisir avec Franglish qui est un musicien confirmé ! Il apporte un rayon de soleil supplémentaire à la musique française, en pimentant le tout avec ses références et ses inspirations “cainri” et afro. Certes tous les morceaux ne sont pas à égalité, mais en toute honnêteté, pas besoin.