Le retour fracassant du rappeur 6ix9ine

6ix9ine 2020

Tout juste sorti de prison, Daniel Hernandez connu sous les noms de 6ix9ine (prononcer “six nine”), Tekashi ou encore 69 reprend sa carrière de rappeur. Son titre GOOBA dévoilé vendredi 8 mai bouscule les charts et le milieu du rap américain. Originaire de Brooklyn à New York, âgé de 24 ans, Tekashi voit son succès exploser à la sortie de son clip GUMMO en 2017. Il y scande ses habituels monologues ultra-agressifs, à Brooklyn, avec sa centaine de tatouages, ses dents et ses cheveux multicolores entouré des membres d’un gang new-yorkais dont il fait partie, du moins faisait. Sa notoriété est principalement basée sur ces caractéristiques et sur sa musique.

Après sa première mixtape Day69 sortie début 2018, il sort son premier album DUMMY BOY fin 2018 et fait un carton. Fidèle à lui-même on retrouve ses refrains tonitruants, un véritable rentre-dedans musical. Dans son premier album, il collabore déjà avec des grands tels que Nicki Minaj sur FEFE ou Kanye West sur MAMA (ci-dessous). En dehors de ses featurings, le jeune rappeur s’impose avec un style unique et nouveau, et un talent et un don évidents pour le rap et plus précisément pour la catégorie musicale qu’il s’est inventée. Autrement dit : c’est du jamais vu.

Malgré cela, 69 ternit lui même son image en exposant sans hésiter et sans précaution son égocentrisme et sa fierté de lui même. Selon ses propres propos, parfois même directement dans les paroles de ses titres, il est plus fort, plus malin, plus riche et plus doué que tout le monde, et j’en passe … Son appartenance à des gangs ne l’aide pas non plus de ce côté-là et quoiqu’il se passe, Daniel Hernandez semble agir uniquement pour et dans son propre intérêt. Sa proximité avec les gangs, dont il se servirait pour buzzer, en jouant sur l’image du gangster qui est très populaire dans le rap, et son attitude font polémique. Il est arrogant et insupportable, parfois à deux doigts de franchir la limite de la bêtise dans tous les sens du terme. Il n’en reste pas moins un artiste, qui plus est un artiste à succès et il faut bien le reconnaitre, d’une certaine manière il plait, et sa musique est écoutée par des millions de personnes. Il m’est parfois difficile de comprendre, 69 est-il motivé par l’argent ? La célébrité ? L’attention qu’on lui accorde ? Faire de la musique ? Comment savoir ? Tout est mélangé ce qui rend ses motivations obscures. Peut-être que ça n’a pas d’importance, mais il est tellement démonstratif et s’expose tant que l’on ne peut pas ne pas s’interroger.

Ceux qui ne le supportent pas se plaisent à dire qu’il ne doit sa notoriété qu’à ses manières et à son caractère, ou a son physique. D’autres disent encore qu’il ne sait que crier, et que sa musique est sans intérêt. Il y a certainement là dedans une part de vérité, mais ce n’est pas en insultant tout le monde et en se colorant les cheveux ou même en appartenant à un gang que l’on atteint le milliard de vues sur YouTube et que l’on devient une star du rap. Il en faut plus à moins d’être très chanceux et que ça soit sur le long terme.

Lors d’un live instagram pour s’exprimer sur son retour et promouvoir la sortie de GOOBA, 69 bat le record de vues sur un live, atteignant 2 millions de spectateurs en une dizaine de minutes. Je ne me prononcerai pas dessus. Voici le lien du live si vous voulez vous faire votre propre avis sur son contenu et ce qu’il nous montre du sacré personnage qu’est Tekashi.

Quoi qu’il en soit Tekashi 6ix9ine est de retour alors autant en profiter tant que ça dure et qu’il ne dépasse pas les limites, bien que ce soit peut-être déjà le cas. GOOBA signe bel et bien le retour inespéré du rappeur qui n’attendait que sa libération pour faire de nouveaux hits. Incarcéré en 2019 pour plusieurs motifs dont appartenance à un gang, il a été libéré et assigné à résidence à domicile pour le reste de sa peine après avoir dénoncé plusieurs acolytes également membres de gangs et suite à l’épidémie du Covid-19 qui a touché de nombreuses prisons américaines, se retrouvant forcées à réduire au maximum leurs effectifs, d’où la sortie de 69.

Le clip est fourni, chargé, certainement pas dans la finesse, auquel cas ce ne serait pas du Tekashi. Comme il ne peut pas sortir, le clip a été réalisé en studio, et on peut y admirer le jeune rappeur au top de sa forme, dans l’univers qui lui est propre, constitué de femmes dansant une chorégraphie pour le moins suggestive et des couleurs de l’arc-en-ciel en référence à ses cheveux. Jusque là pas vraiment d’intérêt, c’est probablement voulu. Accrochez-vous ! Ce n’est que le début.