“Dancing Owl” : Temps Calme prépare la tempête

Hier Soir A Paris - Temps Calme

Hier Soir A Paris – Temps Calme

Temps Calme continue le teasing de son nouvel album avec “Dancing Owl”, où guitare et orgue se répondent dans un titre pop-psyché pour une danse tendre et mélancolique.

La scène française regorge de groupes talentueux qui émergent un à un de leurs régions. Si la capitale est encore vue comme un point culminant et un passeport vers le grand public, nombreuses sont les sources jaillissantes dans l’hexagone. Rennes, Toulouse, Lyon, j’en passe et des meilleures, et bien sûr : Lille. Temps Calme est un de ces groupes issus de la capitale des Flandres. Un trio pas si calme qui allie musiques électroniques, krautrock -genre musical qui apparaît dans l’Allemagne de l’Ouest des années 1960- jazz et pop psychédélique. Après un premier EP éponyme en 2019, les Lillois annoncent un premier long projet à paraître fin 2020.

Le titre Emie était le premier dévoilé. Le morceau laissait imaginer un album plein de claviers, d’une basse sautillante, de beats doux et planants. “Dancing Owl” paru ce 18 septembre laisse, lui, entrevoir des aspérités batterie-guitare prometteuses. Orgue plaqué et voix flottante, le morceau s’engage d’abord sur une route mystique, avant de prendre un virage serré et maîtrisé vers une danse pop mélancolique, mais loin d’être triste. En supplément s’ajoute une superbe live-session, filmé aux ateliers Désuet & Les Petits Bohèmes. Sous les faibles halos d’une boule à facette, Temps Calme fait revivre avec justesse cette apparition mystérieuse qui semble les hanter et qui bientôt, nous hantera tous. Un joli fantôme que l’on suivra avec attention.