Kelela et R’n’B : ascension d’une artiste avant-gardiste

Kelela, nouveau nom de la scène R’n’B américaine, a sorti un nouvel album, Take Me Apart, ce vendredi 6 octobre 2017. Direction Spotify pour écouter tout ça !

Cette jeune chanteuse américaine de 34 ans vient en effet de sortir son tout premier opus, deux ans après son premier single ‘LMK’ largement bien accueilli par les critiques : «The song sounds like ultramodern R&B that’s been melted down like candle wax then atmospherically strobe-lit.” Nosey .

Il en ressort indéniablement une atmosphère particulière et envoûtante. Andrew Thomas Huang, qui a longtemps travaillé avec Björk, a réalisé son clip pour ‘LMK’ : il a voulu représenter « la multiplicité du personnage de Kelela ». C’est exactement ce que l’on découvre dans l’album de la jeune femme.

Entre voix vulnérable d’une part et puissances vocales affirmées d’autre part, Kelela nous immerge dans un espace poétique qu’on explore sur des sonorités électro-pop, à la limite des musiques expérimentales. Il y a une réelle recherche sonore de la part de l’artiste. Du Radiohead version R’n’B presque !

Ce qui me frappe le plus sur ses chansons, ce sont les fonds musicaux particulièrement décalés, construits de basses lourdes et lentes, comme sur LMK, ou de beats rapides et légers, sur Frontline. Cumulé aux résonances de sa voix, l’album s’ancre dans un registre onirique et futuriste.

Personnellement, j’accroche plus à son EP Hallucinogen, sorti le 9 octobre 2015. Chaque titre m’a effectivement étonné de par leur modernité et leur singularité, comme le titre High par exemple. Il y a des sons qui se distinguent de tout ce que j’ai pu entendre auparavant. C’est un EP véritablement intéressant sur le plan musical et auditif. Le New York Times a même nommé le single ‘Reward’ parmi l’une des « 25 chansons qui nous disent vers où la musique va ». La musique se réinvente chaque jour et Kelela semble déjà avoir un temps d’avance !

En attendant que l’ensemble des titres de Take Me Apart soit disponible sur YouTube, je vous conseille d’écouter ses Piano Sessions qu’elle a enregistrées avec la BBC : mise en lumière d’une voix ensorcelante !

Si vous êtes conquis par ce premier album, courrez acheter les places de son concert le 1er décembre à la Gaîté lyrique. Et si vous êtes chanceux de partir à l’étranger, voici l’ensemble de sa tournée européenne :

27 novembre – Gorilla – Manchester, UK
29 novembre – Heaven – Londres, UK
01 décembre – Gaîté Lyrique – Paris, FR
02 décembre – Trix Club – Antwerp, BE
07 décembre – Berghain – Berlin, DE
09 décembre – Debaser Strand – Stockholm, SE
11 décembre – Pumpehuset – Copenhagen, DK
12 décembre – Uebel & Gefährlich – Hamburg, DE
13 décembre – Tolhuistuin – Amsterdam, NL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.